Capture
Logo my keeper

Les experts PPMS présentent le

GUIDE PPMS :

Les bonnes pratiques

SOMMAIRE

  1. Le contexte
  2. La définition du PPMS
  3. Recommandations générales
  4. Quels sont les moyens à votre disposition
  5. Recommandations générales : risques naturels et industriels
  6. Conclusion

1) LE CONTEXTE

Des risques multiples à tendance haussière

Les risques attentats et intrusions malveillantes sont à un niveau historiquement élevé. De 2013 à 2018 la France a été la cible de 78 projets d’attentats, 50 ont été déjoués, 17 ont échoué et 11 ont abouti, faisant 245 morts et plus de 900 blessés*. Cette tendance haussière est prévue sur le long terme (information issue des forces de l’ordre). Les enseignants sont victimes de plus de 200 agressions physiques causées par des parents d’élèves chaque année. Les ERP doivent également prévenir des risques majeurs (industriels et naturels) et la tendance aujourd’hui est à renforcer la rigueur et le formalisme pour couvrir l’ensemble de ces risques.

Le PPMS dans les écoles : un caractère obligatoire

La mission et le besoin numéro 1 de l’Education nationale est « la sécurité morale et physique des enfants ». La collectivité est responsable des bâtiments mis à la disposition de l’Education nationale (commune pour les écoles). Le client est la mairie, l’installation se fait dans l’école, et la responsabilité de la mise en place des processus sur l’école incombe au directeur de l’école (Education nationale). Si un problème survient à l’école, le maire est responsable devant la justice des conséquences. MY KEEPER se concentre sur la protection des personnes pour répondre au mieux à leurs besoins (dispositif non anxiogène).

SECUR ECOLE : une prestation innovante

MY KEEPER se démarque de la concurrence sur le marché de la prévention en offrant des solutions innovantes, en rupture avec les dispositifs existants : « MY KEEPER est au système d’alarme, ce que le smartphone est au téléphone fixe ».

Les acteurs traditionnels se positionnent avec du matériel électrique ou radio, leur installation nécessite des travaux et les solutions ne sont ni flexibles, ni évolutives. MY KEEPER emprunte une nouvelle voie en étudiant l’usage et les besoins en amont pour créer la solution, plutôt que de reproduire les solutions existantes.

2) PPMS : DÉFINITION OFFICIELLE

Le Plan Particulier de Mise en Sûreté est un dispositif règlementaire dont l’objectif est de mettre en place une organisation interne à l’établissement afin d’assurer la mise en sécurité de toutes les personnes présentes dans l’établissement en cas d’accident majeur externe à l’établissement.

Un événement majeur est un événement d’origine :

                                               NATURELLE                                                     TECHNOLOGIQUE                                                         HUMAINE

qui cause de très graves dommages à un grand nombre de personnes, aux biens et à l’environnement. Cela peut être une tempête, une inondation, un nuage toxique, un séisme, un accident nucléaire ou une intrusion dans l’établissement …

L’objectif principal du PPMS est d’assurer la sécurité des élèves et du personnel, jusqu’à la fin de l’alerte ou l’arrivée des secours. Ce plan définit notamment des lieux de confinement répartis dans l’établissement, les procédures conservatoires devant être mises en place, et les conseils de gestion de la crise, dans l’attente de l’intervention des secours.

Afin d’établir un bon PPMS, il est donc indispensable de se poser les questions suivantes :

  • Quand déclencher l’alerte ?
  • Comment déclencher l’alerte ?
  • Où et comment mettre les élèves en sûreté ?
  • Comment gérer la communication avec l’extérieur ?
  • Quelles consignes appliquer dans l’immédiat ?
  • Quels documents et ressources sont indispensables ?

3) RECOMMANDATIONS DE L'ÉTAT

Ces recommandations de l’État Français ont vocations à conseiller et non pas à imposer un type de PPMS. Vous devez appliquer le PPMS déterminé par le responsable sécurité de votre établissement.

Attentat ou intrusion extérieure

▶ Au déclenchement des faits ou d’une alerte

  • Analyser l’environnement dès l’apparition de la menace, localiser si possible la zone où se trouve l’individu ou le groupe d’individus afin de déterminer la conduite à tenir : évacuation ou confinement ;

  • se mettre si possible en contact avec les personnes ressources de l’établissement ;

  • appeler dans la mesure du possible les services de police ou de gendarmerie : décliner sa qualité, décrire la situation le plus précisément possible (nombre d’individus, localisation, type d’armes) ;

  • rester calme pour ne pas communiquer son stress.

CHOIX N°1 : L’ÉVACUATION

  • Prendre la sortie la moins exposée et la plus proche ;

  • demander un silence absolu ;

  • suivre les directives des services de secours et des forces d’intervention ;

  • signaler la localisation des victimes éventuelles ;

  • signaler l’emplacement du point de rassemblement.

▶ Choix n°2 : le confinement

  • identifier le(s) local (-aux)le(s) plus sûr(s) à proximité immédiate ;

  • verrouiller les portes puis se barricader en plaçant des éléments encombrants devant la porte(tables, chaises, bureau…) ;

  • faire s’éloigner les élèves et personnels des portes, murs et fenêtres;

  • leur demander de s’allonger ;

  • éteindre les lumières ;

  • demander un silence absolu ;

  • faire mettre en silencieux les téléphones portables;

  • une fois confinés, maintenir le contact avec les services de police et de gendarmerie pour signaler la localisation exacte, le nombre de blessés et le nombre de réfugiés ;

  • rester proche des personnes manifestant un stress et les rassurer ;

4) Les moyens à votre disposition

À l’heure actuelle, de nombreuses écoles sont toujours équipés de systèmes d’alerte attentat/ intrusion obsolètes (sifflet, corne de brume, etc).

 

Ces systèmes ne sont pas capables de répondre aux six points précités. En effet, aucun de ces dispositifs ne permet de communiquer vers l’extérieur, d’alerter les secours ou encore de prévenir une classe qui serait en déplacement hors de l’établissement.

C’est pour cela que MY KEEPER a créé sa gamme PPMS ATHÉNA.

La balise PPMS ATHÉNA a été élaborée de façon à répondre à l’ensemble des besoins des établissements en matière de PPMS.

Ce boitier portable et autonome vous permet d’avoir en permanence sur vous un dispositif en lien avec notre société de téléassistance partenaire CDT SÉCURITÉ. Ceux-ci, par le biais d’une écoute environnementale effectuent une levée de doute afin d’éviter les alertes intempestives et alertent les secours adéquat si nécessaire. En parallèle, les autres personnes possédants la balise PPMS ATHÉNA dans le même parc recevront une alerte.

5) RECOMMANDATIONS DE L'ÉTAT : NATURELLES ET INDUSTRIELLES

Ces recommandations de l’État Français ont vocations à conseiller et non pas à imposer un type de PPMS. Vous devez appliquer le PPMS déterminé par le responsable sécurité de votre établissement.

Inondation

▶ Si les délais sont suffisants :

  • évacuation préventive possible effectuée par les autorités.

 

▶ Si les délais sont insuffisants :

  • rejoignez les zones prévues en hauteur (étages, collines, points hauts…)

 

  • n’allez pas à pied ou en voiture dans une zone inondée.

 

▶ Dans tous les cas :

  • coupez ventilation, chauffage, gaz et électricité ;

 

  • ne prenez pas l’ascenseur ;

 

  • fermez portes, fenêtres, aérations…

 

  • mettez en hauteur le matériel fragile.

Feu de forêt

  • Prévenez les services de secours.

 

  • Ne vous approchez pas de la zone d’incendie, ni à pied, ni en voiture.

 

  • Éloignez-vous dans la direction opposée à la propagation de l’incendie, vers une zone externe prévue dans votre PPMS.

▶ Si le feu menace les bâtiments :

  • ouvrez les portails, libérez les accès aux bâtiments ;

 

  • confinez-vous : fermez volets et fenêtres et bouchez soigneusement les fentes des fenêtres et bouches d’aération ;

 

  • évitez de provoquer des courants d’air.

Tempête

Si les délais sont suffisants :

 

  • évacuation préventive possible.

Si les délais sont insuffisants :

 

  • rejoignez des bâtiments en dur ;

 

  • éloignez-vous des façades sous le vent et des vitres ;

 

  • fermez portes et volets ;

Cyclone

▶ Avant :

 

  • fermez et attachez les volets et renforcez-les si nécessaire ;

 

  • consolidez les vitres avec une planche de contreplaqué fixée à l’extérieur ou à défaut en collant du ruban adhésif en étoile.
 

▶ Pendant :

 

  • abritez-vous dans un bâtiment solide ;

 

  • tenez-vous loin des vitres;

 

  • attendez la fin de l’alerte avant de sortir.

Séisme

▶ Pendant les secousses, restez où vous êtes :

 

  • à l’intérieur : mettez-vous près d’un mur, d’une colonne porteuse ou sous des meubles solides, éloignez-vous des fenêtres ;

 

  • à l’extérieur : ne restez pas sous des fils électriques ou sous ce qui peut s’effondrer, éloignez-vous des bâtiments.
 

▶ Après les secousses :

 

  • coupez ventilation, chauffage, gaz et électricité ;

 

  • ne prenez pas les ascenseurs ;

 

  • évacuez vers les zones extérieures prévues dans votre plan de mise en sûreté;

 

  • n’entrez pas dans un bâtiment endommagé.

Glissement de terrain

▶ Si les délais sont suffisants :

 

  • évacuation possible effectuée par les autorités.

 

▶ Pendant :

 

  • à l’intérieur, abritez-vous sous un meuble solide, éloignez-vous des fenêtres ;

 

  • à l’extérieur, essayez d’entrer dans le bâtiment en dur le plus proche, sinon fuyez latéralement.

 

▶ Après :

 

  • évacuez les bâtiments et n’y retournez pas ;
  • rejoignez le lieu de regroupement prévu dans votre plan particulier de mise en sûreté;

 

  • n’entrez pas dans un bâtiment endommagé.
 

Avalanche

▶ Si les délais sont suffisants :

 

  • évacuation possible effectuée par les autorités.

 

▶ Pendant :

 

  • à l’intérieur, abritez-vous sous un meuble solide, éloignez-vous des fenêtres ;

 

  • à l’extérieur, essayez d’entrer dans le bâtiment en dur le plus proche, sinon fuyez latéralement.

 

▶ Après :

 

  • évacuez les bâtiments et n’y retournez pas ;
  • rejoignez le lieu de regroupement prévu dans votre plan particulier de mise en sûreté;

 

  • n’entrez pas dans un bâtiment endommagé.
 

 

▶ Au déclenchement :

 

  • fuyez latéralement, si vous êtes à ski pour sortir du couloir d’avalanche.

 

Pendant :

 

  • faites de grands mouvements de natation pour rester en surface ;

 

  • essayez de former une poche d’air ;

 

  • ne criez pas afin d’économiser vos forces.

Accident industriel

 

▶ Nuage toxique :

 

  • regroupez tout le monde à l’abri dans les locaux de confinement prévus dans votre plan particulier de mise en sûreté;

 

  • fermez portes et fenêtres et calfeutrez les ouvertures

 

  • évitez toute flamme ou étincelle en raison du risque éventuel d’explosion ;

 

  • en extérieur: s’éloigner si possible perpendiculairement à la direction du vent et rejoindre le bâtiment le plus proche.

 

▶ Explosion :

 

  • évacuez dans le calme tout le monde vers les lieux de mise en sûreté externes en évitant les zones fortement endommagées (chutes d’objets, de pylônes…) ;

 

  • coupez ventilation, chauffage, gaz et électricité.

Explosion suivie d’un nuage toxique:

 

  • regroupez tout le monde à l’abri dans les zones de confinement ; ces lieux doivent être éloignés des baies vitrées et fenêtres endommagées ;

 

  • coupez ventilation, chauffage, gaz et électricité.

 

Dans tous les cas :

 

  • évacuation possible effectuée par les autorités.

Rupture de barrage

▶ L’alerte est donnée par un signal spécifique de type « corne de brume»

 

  • rejoignez le plus rapidement possible les points de regroupement sur les hauteurs

 

  • situées à proximité et prévues avec les autorités dans votre plan particulier de mise en sûreté; respectez les itinéraires également prévus dans votre plan ;

 

  • à défaut, réfugiez-vous dans les étages supérieurs d’un bâtiment élevé et solide.

Accident nucléaire

 

  • regroupez tout le monde dans les locaux de mise à l’abri prévus dans votre plan particulier de mise en sûreté;

 

  • fermez portes et fenêtres et calfeutrez les entrées d’air

 

  • coupez ventilation et chauffage.

 

▶ Attendez les consignes des autorités

 

 

En fonction du type d’accident et de l’évolution possible les autorités peuvent :

 

  • demander la prise d’un comprimé d’iode stable (rejets contenant de l’iode radioactif) ;

 

  • ou / et décider d’une évacuation (rejoindre dans le calme le point de rassemblement fixé).

6) Pour conclure

Depuis 2016, la société MY KEEPER s’est donné pour mission de sécuriser toutes les écoles de France avec ses dispositifs PPMS ATHÉNA.

 

MY KEEPER en 2021 c’est plus de 6000 enseignant(e)s protégé(e)s et 300 communes qui nous font confiance dans l’hexagone.

 

Grâce à sa balise et à sa sirène PPMS ATHÉNA, MY KEEPER a été récompensée du prix de l’innovation par l’Association des Maires de France au Salon des Maires 2018 et médaillé d’or de l’innovation du salon Expoprotection en 2021 dans la catégorie “Prévention & Sécurité”.

La solution SECUR ECOLE par MY KEEPER est

100% mobile,

sans travaux, intuitif et non-anxiogène.

Votre sécurité est notre priorité. Avec des garanties sur 3, 5 et 10 ans, votre sérénité est assurée sur le long terme.