FAQ Secur Ecole

Questions fréquemment posées par les mairies ou les écoles

 Le matériel d’alerte

 

Secur Ecole permet-il à toute personne prenant conscience d’un danger (notamment d’un attentat) de prévenir l’ensemble des occupants des lieux d’un danger imminent.

Secur Ecole permet à toute personne présente dans l’établissement de prévenir l’ensemble des occupants en envoyant une alerte via la balise SOS Athena ou en envoyant « Alerte intrusion » à un numéro défini (serveur informatique), via son téléphone portable. L’ensemble des balises SOS Athéna de l’établissement équipé sont alors activées et émettent une sonnerie spécifique.

Les diffuseurs sonores dispose-t-il d’un son distinct de l’alarme incendie, de l’alarme intrusion (vol), de celui des cours, récréations ou autres sons propres au groupe scolaire existants?

L’alarme sonore intégré dans chaque balise SOS Athena a un son distinct de toutes les autres alarmes.

L’alarme est-elle entendue en tous points du groupe scolaire y compris au restaurant scolaire et dans les cours de récréation?

Lors d’une alerte, toutes les balises Athena de l’établissement vont émettre une alarme sonore. Leur nombre et leur répartition au sein de l’établissement sont donc stratégiques. Nos balises disposent d’un niveau sonore de 70 dB, nous avons volontairement limité le volume à 70 dB car chaque balise dispose de son propre diffuseur et le volume sonore de 90 dB serait insoutenable si toutes les balises d’un établissement venaient à retentir en même temps.

De plus, en même temps, l’ensemble du personnel de l’établissement inscrit dans notre base de données recevra un SMS d’alerte, sur leur téléphone portable.

Secur Ecole intégre au minimum le risque « attentat ». Est-il évolutif?

Le dispositif Secur Ecole a été conçu pour répondre au risque attentat et aux intrusions malveillantes dans les établissements publics.

Notre système est entièrement numérique. Il peut donc être paramétré en fonction des besoins. Par exemple, le nombre de balises par établissement peut évoluer. Notre dispositif permet d’ajouter facilement des balises au cours du temps afin d’assurer l’éventuel ajout d’une classe ou l’agrandissement d’un bâtiment scolaire.

L’alerte en temps réel peut-elle être transmis simultanément au Centre Superviseur Urbain, à la Police Municipale de la ville, et à une sélection d’autres interlocuteurs?

Dès le déclenchement de l’alerte, un SMS est automatiquement envoyé depuis notre serveur au Centre Superviseur Urbain, à la Police Municipale, et aux autres contacts demandés. En plus de ces SMS, nous avons établi un protocole en cas d’envoi d’alerte en partenariat avec l’équipe de téléassistance CDT sécurité. Le protocole est adaptable à chaque école en fonction des besoins de celle-ci. Si aucune modification n’est demandée, le protocole standard est le suivant :

Lorsqu’une alerte est émise depuis une des balises Athena, la procédure est la suivante :

L’alerte est transmise à notre partenaire Téléassisteur Cdt Sécurité.

Dès la réception d’une alarme émise depuis un transmetteur, celle-ci est présentée simultanément à tous les écrans des opérateurs afin d’optimiser le délai de sa prise en compte.

Le premier opérateur captant l’alarme, obtient instantanément l’affichage de l’ensemble des informations de la fiche de l’école concernée, ainsi que l’écoute discrète au travers de la balise Athena ayant lancé l’alerte. L’écoute discrète permet au Téléassisteur de qualifier au mieux la situation et d’évaluer le besoin.

L’évaluation du besoin aboutit, selon les cas, à l’organisation d’une intervention pour annuler l’alerte, en privilégiant le responsable sécurité de l’école et/ou le directeur d’école pour s’assurer de la fausse alerte, et éviter le recours à une intervention des forces de l’ordre.

Dans le cas d’une intrusion terroriste (personne armé, groupe d’individus malveillants), la Police Nationale et la Gendarmerie sont immédiatement contactées, ainsi que la directrice d’école et le responsable sécurité de l’école.

L’opérateur est chargé de s’assurer que la procédure de confinement est correctement mise en place par le directeur d’école et/ou le responsable sécurité de l’établissement.

En cas d’intrusion terroriste, cette information et cet accompagnement sont donnés par téléphone, en maintenant le dialogue, si besoin, jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre.

Si la levée de doute effectuée au travers de la balise Athena n’est pas suffisante pour confirmer une intrusion, la mission de CDT est toujours de privilégier la relation avec le responsable sécurité et/ou le directeur d’école et de l’informer en cas d’intrusion.

Après filtrage par l’opérateur, les forces de l’ordre sont seules à décider des moyens d’intervention lors d’un appel d’urgence, ceci, soit grâce au dialogue avec le responsable sécurité et/ou le directeur d’école ou le lanceur de l’alerte (via la balise Athena), soit à partir des informations communiquées par l’opérateur de téléassistance, si le lanceur de l’alerte est incapable de s’exprimer.

 

La pose et la mise en service

 

La pose du système d’alerte « Secur Ecole » nécessite-t-elle des travaux au sein de l’école?

Le système d’alerte Secur Ecole ne nécessite aucune tranchée, ni raccordement électrique ou autres travaux. Une fois le système paramétré par nos ingénieurs, il est immédiatement opérationnel. Sa mise en place au sein de l’établissement consiste uniquement à remettre la balise aux enseignants. Il leur suffit de brancher le chargeur et de mettre la balise à charger en fin de journée, après les cours.

Les balises sont alimentées par batteries rechargeables, leur autonomie est de 24 à 48 heures.

Le système d’alerte nécessite-t-il un abonnement supplémentaire à la charge de la commune (internet, téléphonie, fibre, …).

Nos balises SOS Athena intègrent des cartes SIM avec abonnement. Nous incluons jusqu’à 4 ans de fonctionnement et de maintenance dans notre offre qui intègrent les frais d’abonnement aux réseaux afin de ne pas entrainer de frais de fonctionnement pour la commune.

Notre système intègre des cartes SIM dans les balises car il lui permet d’être autonome et autosuffisant. Des tests cycliques automatiques opérés toutes les 24 heures permettent de s’assurer du bon fonctionnement de celle-ci. Notre solution permet d’assurer la fonctionnalité du système contre les tentatives de brouillage radio pouvant être utilisées lors d’une intrusion.

Le prestataire intégre-t-il dans son offre, la formation des utilisateurs au fonctionnement du dispositif d’alerte.

Après chaque installation dans une école, une formation de l’ensemble du personnel sur l’usage et les bonnes pratiques est prévue. De plus chaque détenteur de balise SOS Athena recevra un « Guide utilisateur ».

La maintenance

Le prestataire procéde-t-il une fois par an au contrôle et au bon fonctionnement du matériel d’alerte y compris de la solution de secours.

Tout au long de l’année, le bon fonctionnement du matériel est controlé automatiquement. Chaque balise de l’école abonnée envoie quotidiennement et automatiquement un certain nombre de « messages », au Pôle Technique de la société My Keeper. En cas de signalement d’un dysfonctionnement, les techniciens My Keeper enverront un e-mail et prendront contact par téléphone avec le responsable sécurité de l’école pour définir de la marche à suivre.
La surveillance à distance des balises SOS Athena comprend les tests suivants :
• Message technique de test cyclique automatique, envoyé par le transmetteur, avec l’identification du déclencheur concernée. Ce message est émis à la suite des tests à distance effectués sur les balises Athena toutes les 24 heures.
• Message technique de test cyclique automatique, envoyé par le serveur pour tester la connexion avec la société CDT. Ce test est effectué toutes les 6 heures.

En cas de non-réception de ce test, l’école abonnée sera contactée par téléphone et/ou par e-mail afin d’établir les raisons du dysfonctionnement et d’intervenir, si nécessaire. Tous les frais liés à un dysfonctionnement du matériel sont à la charge de la société My Keeper pendant les 4 années du contrat (garantie & maintenance incluses).

Autres questions fréquentes 

Y a-t-il un décalage entre un déclenchement d’alerte individuelle et le déclenchement des sirènes ?

Le décalage entre un déclenchement d’alerte et le déclenchement des sirènes de chaque balise de l’école peut aller jusqu’à 10 secondes .

Vous indiquez qu’un opérateur effectue une levée de doute en cas de déclenchement. Est-il possible de supprimer cette étape dans le processus de lancement d’alerte pour l’accélérer?

OUI. La levée de doute peut être supprimée et l’alerte directement envoyée aux référents de sécurité pré-désignés(police municipale, CSU, …). La communication téléphonique entre la balise qui a lancé l’alerte et le service de sécurité est maintenue pour collecter de l’information et la transmettre aux forces d’intervention.

En cas de coupure électrique, quelle est la durée maximum de fonctionnement tant que le courant n’est pas rétabli ?

La durée de fonctionnement est de 24 à 48h.
Nos balises doivent être rechargées quotidiennement, sont alors auto-alimentées pour une durée de 24 à 48 heures et ne dépendent pas du réseau électrique pour leur fonctionnement journalier. De plus, en cas de coupure de courant, l’alerte peut également être envoyée par SMS directement à partir des téléphones portables référencés du personnel sans limite de temps.

 

 

Questions d'ordre général

1. Comment fonctionne Secur Ecole ?

Secur Ecole est un système de prévention des menaces pour les écoles.

 

En cas d’intrusion malveillante dans une école, il faut réagir vite !

L’instituteur envoie donc une alerte grâce à la balise SOS Athéna.

La téléassistance reçoit l’alerte, lève le doute grâce à une écoute discrète et prévient les forces de l’ordre.

Les autres classes sont averties par un signal sonore émis par leur bouton SOS Athéna, et mettent en place le protocole de protection (évacuation ou confinement)

La police nationale et/ou la gendarmerie interviennent et maitrisent la situation.

2. La balise SOS Athena est-elle un tracker ?

Non, ce dispositif ne permet pas d’écouter ou de localiser les enseignants en dehors d’une alerte.

3. A qui est destiné le dispositif Secur Ecole?

Aux enseignants principalement. Dans les classes, les enseignants ont sur eux la balise SOS Athena pour avertir les forces de l’ordre à tout moment.

En dehors des classes, dans la cantine ou la cour de récréation par exemple, le dispositif reste fonctionnel car il est mobile et est porté par chacun des enseignants qui peuvent envoyer une alerte à tout moment de la journée sans limitation géographique dans l’enceinte de l’école. En dehors de l’école, les alertes ne peuvent pas être envoyées mais peuvent être reçues.

4. Comment fonctionne l’écoute discrète ?

Il s’agit d’une écoute à distance par la téléassistance de l’ambiance et des conversations dans la salle de classe, autour de la balise SOS Athena émettrice de l’alerte. Cela permet de qualifier discrètement la situation pour effectuer la levée de doute. En dehors d’une alerte, le micro est éteint.